Biographie

Soleil de minuit
Beats subversifs, corps en transe, mots qui claquent. Bienvenue dans Fancy Ghetto. Western urbain où les rues d’une ville en effervescence sont parcourues par des êtres en quête d’amour, le nouvel album d’Alexandre Désilets nous invite ailleurs. Pop craquante au tempo festif, musique venue des tripes pour faire vibrer les âmes, Fancy Ghetto est le troisième opus de l’auteur-compositeur-interprète, après Escalader l’ivresse (2008) et La garde (2010).

Gloire du matin
Après de nombreux spectacles, un détour en Chine, une virée en Angleterre et quelques honneurs prisés, Désilets revient avec un album ludique, mais rigoureux, dont les textes sensuels, coécrits avec Mathieu Leclerc, masquent à peine, non sans autodérision, le destin de celui qui vit sans mesure et qui se précipite dans le vide avec le sourire, cherchant l’amour dans le brouillard de la solitude. Mais le soleil est présent et avec lui les corps dansent, les hanches suivent un groove gavé de soul, l’amour naît au détour d’une rencontre.
Une incursion dans le monde de la danse et diverses collaborations musicales récentes auront nourri l’artiste en lui permettant d’exprimer pleinement sa créativité à fleur de peau et de mots. Aussi, Désilets s’est-il investi corps et coeur dans cet album qu’il a coréalisé avec François Lafontaine et dont il assume également la direction artistique.

Crime parfait
Règlement de compte avec le destin, ce nouvel opus nous entraîne à la croisée des chemins de vies improbables, sexy, défendues, intraitables. Grosse basse sale, batterie nerveuse, mélodies qui vous hantent, on est happé dans ce nouvel album comme dans un film, et le cœur de Fancy Ghetto bat au rythme des personnages qui le peuplent. Mais Fancy Ghetto c’est aussi une signature vocale unique développée au fil du temps qui permet à Désilets de se servir de sa voix comme d’un instrument et de passer avec agilité des mots aux sons.
Avec cet album, Désilets risque en proposant un album courageux, dans lequel l’urgence d’agir, de comprendre, de découvrir et d’aimer se fait sentir à travers chaque mot.
Et ainsi, s’ouvre l’album :

« Dans un vieil appartement près du quartier des arts / Le décor s’est planté pour une histoire en retard. »

Réduire le texte Lire plus