Half Moon Run

16 février 2017
Biographie

"(…) while the biggest buzz around the festival was for Montreal trio Half Moon Run."- The Ottawa Sun

 

"On passera en revanche beaucoup moins vite sur Half Moon Run, pour une raison simple : 30 minutes d'une prestation impeccable et on a la certitude que le groupe, bientôt et si le monde est juste, sera immense. La salle s'est remplie, le groupe est attendu et dès le premier morceau s'installe, définitivement, une beauté dramatique de celle qui retournent le bide ; les délégués se regardent et hochent des têtes admiratives, semblant se dire, sans une hésitation, "on en tient un". Le chanteur est beau, sorte de Léo di Caprio juvénile, il chante comme un dieu, a la classe de Chris Isaak, l'intensité de Jeff Buckley. Le groupe, les influences trop nombreuses ou trop bien digérées pour être trop visible, enchaîne des chansons dédaléennes et belles qui, en elles-mêmes ou de l'une à l'autre, changent d'univers et d'altitude, des abysses aux étoiles, de Radiohead aux Fleet Foxes, des Cold War Kids à l'infini. 30 minutes, ce fut court : suffisant pour nous convaincre."- Les Inrocks

 

Half Moon Run est un jeune et talentueux trio originaire d’Ottawa (Ontario) et de Comox (Colombie-Britannique). C’est dans un studio de pratique situé dans le quartier musical du Mile-End à Montréal, surmontant les contraintes de temps et les comptes bancaires gelés, que le groupe développe son esthétique musicale unique, fusionnant des éléments d’indie, de rock, de pop et de folk avec des lignes de guitare délicates et un soupçon de musique électronique. Des harmonies et des paroles recherchées aux accents folks y soutiennent des envolées d’une exaltante mélancolie.

 

Armés d’une solide formation et d’un talent brut, les trois musiciens proposent un spectacle jouissif pour les yeux comme pour les oreilles. La voix remarquable de Devon Portielje est soutenue superbement par Conner Molander et Dylan Phillips. Phillips joue de la batterie et du clavier simultanément pendant que Molander et Portielje se partagent les guitares, échantionneurs, claviers et percussions. Issac Symonds, talentueux multi-instrumentiste, appuie Half Moon Run depuis juillet sur scène à la guitare, aux percussions, au clavier et au chant.

 

Depuis dix-huit mois, Half Moon Run sillonne le globe aux côtés d’artistes tels que Mumford & Sons, Metric, Patrick Watson et Of Monsters And Men. Le «buzz» international ne cesse de croître, la formation ayant été retenue dans les «meilleurs groupes à voir» lors de l’édition 2013 du South by Southwest et se produisant l’été même dans les festivals les plus importants de la planète : Glastonbury, Lollapalooza, Reading, Festival de Dour, Les Vieilles Charrues…

 

Dark Eyes, le premier album d’Half Moon Run, a été récompensé en 2012 d’un prix GAMIQ dans la catégorie «Album Indie Rock de l’année» et d’un Félix dans la catégorie «Arrangeur de l’année» au Gala ADISQ. Initialement paru sur les Disques Indica en mars 2012, Dark Eyes a été signé par Glassnote Entertainment Group (Phoenix, Mumford & Sons, Two Door Cinema Club… ) qui s'est chargé de sa parution aux États-Unis et à travers la planète en 2013 via Polydor en France, Communion/Island au Royaume-Uni et Universal Music dans le reste de l’Europe.

 

Le groupe continue son marathon de dates avec une tournée en tête d'affiche à travers l'Amerique du Nord et l'Europe pour terminer l'année en Australie et Japon

Réduire le texte Lire plus