Danko Jones

Biographie

DANKO JONES incarne et transpire le rock. Sans modération, aucune, et la chose ne date pas d’hier. Non. Son leader, ayant d’ailleurs donné son nom au trio, l’endosse sous toutes ses coutures : il jase de rock (comme en témoigne son «Official Danko Jones Podcast»), il l’écrit (preuve à l’appui, son récent livre «I've Got Something To Say: 10 Years of Rock and Roll Ramblings») et il le chante. Quelques-uns des plus grands succès du groupe («I Gotta Rock», «Rock Shit Hot», «Do You Wanna Rock») en sont, de plus, de probants exemples.

Sur ce gravé à paraître — réalisé par GGGarth Richardson (Rage Against The Machine, Red Hot Chili Peppers, Rise Against, Biffy Clyro) —, le groupe donne très rapidement le ton. Pas l’ombre d’une ballade doucereuse ou d’une crise de la quarantaine — celle qui, supposément, assagit — à l'horizon. Ce sont plutôt onze pièces chargées à bloc, et infusées d'adrénaline, que nous sert volontiers le trois-têtes.

DANKO JONES s’est forgé une enviable réputation de bête de scène au fil des ans, notamment en tournée aux côtés de Guns N' Roses, Motörhead et Clutch. Paru en 2017, leur précédent album WILD CAT avait fracassé les palmarès de vente au Canada ainsi qu’en Allemagne, France, Belgique et Suisse. La chanson «My Little RNR», extraite de ce dernier, s’est rapidement hissée au rang d’incontournable, au même titre que «Had Enough», qui a valu au trio ses premiers extraits or et platine — en plus de cumuler 13 millions d’écoutes sur Spotify —, «Gonna Be A Fight Tonight», utilisée comme chanson-thème officielle de l’édition 2015 du Royal Rumble de la World Wrestling Entertainment, et «Lovercall», une de leur sept chansons ayant figuré au top 40 rock américain.

Réduire le texte Lire plus